L’écriture personnelle : généralités et analyse du sujet

L’écriture personnelle est le prolongement de la synthèse. Elle porte sur le même thème. Le candidat doit répondre à une question de manière argumentée en s’appuyant sur les lectures étudiées durant l’année.

A l’inverse de la synthèse, les correcteurs attendent du candidat une prise de position personnelle. Il ne s’agit pas de réaliser un catalogue de références mais de présenter un point de vue illustré par une culture générale. Le sujet se présente soit sous forme d’une question seule soit sous forme d’une citation suivie d’une question.

L’analyse du sujet est importante. Pour analyser le sujet, le candidat doit repérer les mots-clés et reformuler la question en utilisant des synonymes. Il ne doit pas hésiter à s’interroger : que sous-entend la question ? Quelle est la réponse possible ?

L’écriture personnelle : la rédaction

La rédaction doit être soignée. Les correcteurs attendent une expression claire et précise. Si vous êtes autorisé à employer la première personne du singulier, il est préférable de s’exprimer d’une manière plus générale en utilisant le « nous ».

L’introduction Pour éviter les phrases passe-partout, vous pouvez replacer le sujet dans son contexte historique. La tournure d’annonce de plan (« dans un premier temps, nous étudierons,…. ») est un peu lourde. Néanmoins, si vous ne trouvez pas d’autre formulation, reprenez-la : ce qui compte pour les correcteurs c’est de connaître l’organisation de votre devoir.Le développement Vos arguments doivent être organisés en paragraphes liés par des connecteurs. La conclusion Il est préférable de ne pas présenter l’ouverture sous forme d’interrogation directe.

L’écriture personnelle : établir le plan

Le plan doit être logique et équilibré. Il doit prendre la forme suivante :

Une introduction qui comportera 3 points :

  • une présentation du sujet. A noter : il faut éviter les phrases trop générales. Le sujet doit être abordé directement.
  • une annonce de la problématique, sous forme de question indirecte
  • une annonce du plan

Un développement qui doit se composer de 2 parties, chacune présentant 2 arguments avec leurs exemples. Il faut faire une transition entre les 2 parties pour montrer que les 2 parties s’enchaînent.

Une conclusion qui comportera 2 points :

  • un résumé de ce qui a été évoqué précédemment
  • une ouverture qui ne doit pas être trop générale ou vague.

L’ouverture est un prolongement logique du sujet.

L’écriture personnelle : la recherche d’exemples

Une fois le sujet bien analysé, vous allez rechercher les idées à développer. Vous devez mobiliser toutes vos connaissances :

  • littéraires : roman, pièce de théâtre, poésie ;
  • sociologiques : essais, cinématographiques ;
  • artistiques : peinture, sculpture, photographie, installation, musicales, historiques ;

Vous ne devez pas vous contenter de citer un exemple. Il faut l’expliquer et donner un point de vue critique sur cet exemple. Les correcteurs attendent des candidats une connaissance précise des références citées. La variété des exemples est un plus pour le candidat car cela témoigne d’une culture générale étendue. Par ailleurs, même s’il est logique de s’appuyer sur les œuvres du corpus, il est valorisant de donner des exemples hors corpus qui montrent la culture personnelle du candidat.